Les perles

Miyuki, les rocailles idéales pour un tissage impeccable

miyuki
Miyuki, des mini-perles pour bijoux et objets décoratifs

Miyuki est un nom que toutes les perleuses (et même les non-perleuses) connaissent. Toutes celles et tous ceux qui ont entendu parler de perles un jour ont forcément eu connaissance des Miyuki.

Dans cet article, je ne vous présenterai que les rocailles et les delica. Ce sont les perles que l’on utilise le plus. Bien évidemment, il y en a bien d’autres perles Miyuki et de formes différentes. Elles feront l’objet d’un autre billet.

Miyuki, mais qu’est-ce que ça veut dire ?

Miyuki est le nom donné à une collection de petites perles en verre fabriquées au Japon.

Dans les années 1930, Seiichi Katsuoka découvre les perles de verre. Leur éclat et leur beauté le fascinent. En 1949, il se consacre à l’art de les fabriquer à Fukuyama au Japon. Il transmet sa passion à son fils qui crée de nouveaux types et styles de perles grâce à l’innovation des procédés de fabrication.

Vers 1950, Hiroshi Katsuoka crée la première usine qu’il nomme Hiroshima Glass Beads Industrial Co. Elle devient la première entreprise japonaise de production de perles de masse.

En 1974, il crée une entreprise dédiée à la fabrication de perles Miyuki. Enfin, en 1982, Hiroshi Katsuoka invente la perle Miyuki Delica et commence à la commercialiser dans le monde entier.

Miyuki delica

Aujourd’hui, l’entreprise Miyuki est installée dans plusieurs grandes villes du Japon soit : Fukuyama, Yokyo, Osaka, Sasebo, Oita. On considère les perles de verre Miyuki comme une « norme mondiale » pour leur haute qualité, leur brillance et leur forme très régulières. Créateurs de mode et artistes ainsi que les fans de perles en deviennent de grands amateurs.

Comment fabrique-t-on ces perles?

Pour fabriquer des perles de verre, il faut mélanger de la silice, du carbonate de calcium et du carbonate de sodium qui devront être chauffés dans un four à 1400°C

On contrôle les tubes refroidis puis on les trie pour s’assurer qu’ils aient un diamètre convenable. Tous les tubes n’ayant pas la bonne taille seront recyclés puis refondus pour faire du verre nouveau.

Puis on mélange les perles coupées avec de la poudre de carbone et pour les arrondir, on les chauffe. Par contre, les « delicas » (de forme tubulaire) sont seulement légèrement chauffées. Enfin, on relave toutes les perles puis on les centrifuge pour un polissage.

Pour finir, on procède à l’amélioration de la couleur de certaines perles comme les silverlined, teinture spéciale, glaçage, revêtement arc-en-ciel et lustre, Picasso etc. On relave à nouveau les perles puis on les séche. Les produits finis passent par l’emballage puis sont exportés vers différents pays.

Les rocailles Miyuki et Miyuki Delica

Les premières perles de rocailles datent de l’époque de l’homme de Néandertal! Les matériaux utilisés pour leur fabrication étaient à l’origine des dents et des os d’animaux travaillés, creusés, troués puis limés plutôt grossièrement pour être portés en pendentifs!

Les perles de rocailles sont utilisées dans la confection de bijoux mais, également, pour réaliser des objets décoratifs utilisables au quotidien, ou pour offrir.

Les rocailles Miyuki ont la particularité d’être calibrées, ce qui signifie qu’elles ont une taille bien précise. Extrêmement régulières, elles permettent plusieurs passages de fil ainsi que de très jolis tissages.

Quant aux « Delica » en forme de petits tubes, elles sont connues comme étant les meilleures perles de verre en raison de leur extrême régularité.

Cette grande qualité et l’immense diversité des palettes de couleur est tout simplement extraordinaire. Ce sont les perles idéales pour tout projet de tissage qui requiert de l’uniformité dans la taille des perles, que ce soit à l’aiguille ou bien sur métier à tisser. Le large diamètre intérieur du trou central permet de passer le fil dans la perle jusqu’à 5 fois sans la casser. Il y a plus d’un millier de références de couleurs pour les Miyuki.

Quelle taille choisir ?

Les appellations telles que 11/0 ou 10/0 correspondent au nombre de rangs nécessaires pour obtenir un pouce (le pouce est l’unité de mesure notamment en Angleterre et correspond à 2,54 cm).

Pour les 11/0, par exemple, il faudra 11 rangs de perles pour réaliser 1 pouce… soit 11 rangs de perles pour réaliser environ 2,5 cm.
Donc plus le chiffre est petit, plus la perle est grosse ou plus le chiffre est grand, plus la perle est petite.

Les Miyuki existent en 2/0, 4/0 , 6/0, 8/0, 10/0, 11/0 et 15/0
Les Délica en 8/0, 10/0, 11/0, 15/0

Elles ont une taille approximative en mm de :
2/0 = 4.2mm, 4/0 = 5mm, 6/0 = 4mm, 8/0 = 3.1mm, 10/0 = 2.3mm, 11/0 = 2.1mm et 15/0 = 1.5mm

On utilise plus fréquemment les tailles 11/0 et 15/0. Plus la perle est petite, plus la création sera fine et précise.

Couleurs et effets spéciaux

Le tableau ci-dessous vous montre les différents effets de couleurs et leur durabilité dans le temps. Les meilleures sont celles qui possèdent trois 000.

Couleurs et effets spéciaux des Miyuki
Tableau de chez Perles&Co

On peut aussi utiliser un métier à tisser les perles qui permet de travailler un peu plus vite. Pour ma part, je n’aime pas trop cette technique car je préfère tisser les perles à l’aiguille.

Miyuki : Métier à tisser

Quel fil utiliser pour ces rocailles ?

Un fil solide et fin qui glisse bien est préférable pour les ouvrages en Miyuki. Plusieurs fils sont à votre disposition pour un travail facile et soigné comme le Sono, le K.O, le Miyuki ou encore le Fireline.

Ces fils sont en nylon, cirés et très résistants. Ils ne s’étirent pas, ne s’emmêlent pas et ne s’effilochent pas. Lorsque vous coupez le fil, les brins de la partie coupée restent ensemble et vous permettent d’enfiler facilement le fil dans l’aiguille. Ces dernières sont très souples et se plient entièrement pour faciliter le passage dans les perles.

Quelle aiguille pour mes perles Miyuki ?

L’idéal est d’utiliser une aiguille longue et fine. Sa souplesse vous permettra de laisser les perles sur l’aiguille le temps de construire le motif, ou bien simplement de les compter.

Le choix est assez large. Selon vos préférences, vous trouverez des aiguilles plus ou moins longues et puis des aiguilles ouvertes sur toute la longueur ou encore avec un chat en forme de boucle.
Les plus utilisées sont les numéro 10 ou 12.

Quel fermoir pour les bracelets Miyuki ?

Là aussi, vous avez le choix pour les fermoirs. Coulissants, magnétiques ou encore mousquetons, vous trouverez celui qui sera le plus adapté à votre bracelet Miyuki selon sa largeur.

Coulissant – à clipser – mousqueton

Pour une fermeture type « macramé », les fermoirs « griffe » (type embout ruban) sont intéressants car on peut mettre une chaînette d’ajustement pour faire varier la longueur. Quant aux fermoirs aimantés, ils sont beaucoup plus facile à mettre et à enlever mais l’inconvénient d’un tel fermoir est qu’il n’est pas réglable.

Vous pouvez, bien sûr, opter pour un fermoir qui n’est pas spécialement dédié aux Miyuki si votre bracelet est fin. S’il est trop large, il ne restera pas à plat quand vous le porterez à votre poignet.

Miyuki : Bracelet Lily par DorienneBCréations

Créations en perles miyuki

Pour de jolies créations, il suffit de trois fois rien. Lorsqu’on a choisi son patron (on en trouve une multitude, gratuits, sur Internet et sur Pinterest notamment), il suffit d’acheter des perles de couleurs correspondantes et de s’équiper d’une aiguille et puis de fil de nylon.

La photo ci-dessous vous montre un exemple de ce que l’on peut faire avec des perles Miyuki. Nous devons ces ravissants bijoux à la créatrice « EcrindeJade ». Pour visiter sa boutique, cliquez sur son nom ci-dessous. (en rose)

Bracelet Miyuki par "Ecrindejade"
Bracelet Miyuki : création EcrindeJade
BO Miyuki : création EcrindeJade
Boucles d’oreilles Miyuki : création EcrindeJade

Mais les rocailles qu’elles soient Miyuki ou pas ont bien d’autres utilités que la fabrication de bijoux. On les destine aussi à la broderie et aux objets décoratifs. Quoiqu’il en soit, pas de limite à notre imagination avec ces petites perles en verre.

Enjoy!
Abricotier du Japon et robe brodée en rocailles

Sources et Photos : Perles&Co, EcrindeJade, Pinterest, Wikipédia, Google

2 réflexions au sujet de « Miyuki, les rocailles idéales pour un tissage impeccable »

  1. super article très détaillé Lily, de quoi passer quelques heures agréables:) gros bisous 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.